Les acteurs du secteur planchent sur les décrets d’application

Le Directeur de cabinet du ministre du Pétrole et des énergies, Monsieur Issa DIONE a présidé le jeudi 3 novembre à Dakar, l’atelier de partage des projets de décrets d’application du Code de l’Electricité. Une rencontre à laquelle ont pris part les parties prenantes à savoir le MCA-Sénégal II, des représentants du secteur privé, des représentants de la société civile et des représentants des partenaires techniques et financiers.   

Le projet de décret fixant les procédures de passation des conventions et licences relatives aux activités règlementées dans le secteur de l’électricité ; le projet de décret fixant les conditions et les modalités de délivrance, de modification, de renouvellement et de retrait des titres d’exercice ; le projet de décret relatif à l’activité d’autoproduction d’énergie électrique ; et le projet de décret portant sur les caractéristiques et modalités de réalisation et d’exploitation des projets d’électrification rurale décentralisée ont fait l’objet d’un atelier d’échanges sur tous les aspects des contenus des projets de décrets du Code de l’électricité, adopté en juillet 2021.

Issa DIONE, Directeur de Cabinet du ministre du pétrole et des énergies, qui a présidé la cérémonie d’ouverture des travaux, a d’emblée précisé que l’objectif visé à travers cet atelier est d’échanger avec l’ensemble des acteurs sur tous les aspects contenus dans les projets de décrets du code de l’électricité. Ce qui, dira-t-il « justifie amplement la volonté manifeste du gouvernement d’assurer une meilleure connaissance du cadre juridique du secteur de l’énergie en vue de son appropriation par toutes les parties prenantes ».

En clair, ledit atelier vise à recueillir des commentaires et des observations des acteurs du secteur mais aussi à échanger sur les contours de ces décrets d’application. Lesquels décrets s’inscrivent dans la Lettre de Politique de Développement du Secteur de l’Electricité (LPDSE) 2019-2023. Ce document cadre souligne le Directeur de Cabinet « reflète la vision de Son Excellence Monsieur le Président de la République et renseigne sur la politique énergétique à mettre en œuvre au cours des cinq (5) prochaines années ». Auparavant, Oumar Diop, Directeur général du MCA-Sénégal II, partenaire du projet, justifiant la pertinence de la tenue d’un tel atelier, a fait savoir que le nouveau code de l’électricité présente des innovations dont l’accès des tiers au réseau, l’amélioration de la méthodologie de planification du secteur…et l’extension des droits du régulateur. Et sous ce rapport, il est important que les parties prenantes s’accordent sur les projets de décrets d’application du code de l’électricité pour tirer profit du « marché régional mais surtout de l’exploitation pétrolière et gazière du Sénégal », a-t-il souligné