Le ministre du pétrole et des énergies réaffirme la position du Sénégal

Le Ministère du Pétrole et des Energies a participé activement à la COP27 qui s’est tenue en Egypte du 6 au 18 novembre 2022, au sein de la délégation gouvernementale conduite par le Ministère de l’Environnement, du Développement Durable et de la Transition Ecologique. A cet effet, il a mené plusieurs activités parallèles lors des panels, qui ont été des moments forts pour appuyer les négociations en cours.

Ces différentes rencontres ont permis au Ministre du Pétrole et des Energies, Mme Aissatou Sophie GLADIMA, qui conduisait la délégation, de réaffirmer la position du Sénégal pour une transition juste, équitable et durable avec l’utilisation de notre gaz local comme énergie de transition. « Essayons de défendre ensemble notre planète en mettant en avant la technologie pour rendre l’exploitation de nos ressources plus propre. Les chemins ne sont pas les mêmes mais nous devons partager nos expériences pour faire émerger les meilleures » a souligné le Ministre.

Lors des différents panels tenus respectivement avec l’Alliance Solaire Internationale, Sustainable Energy for All, l’Union Européenne, l’Agence Internationale de l’Energie (AIE), l’OCDE, les rencontres avec « Just Energy Transition Partenership (JTEP), etc. cette position a été fortement réaffirmée et même soutenue par certains partenaires.

Lors de la journée Sénégal qui avait pour thème « Contribution du PSE vert pour une meilleure transition énergétique », Aissatou S. GLADIMA a axé son intervention sur la nécessité d’exploiter nos ressources comme le gaz, « pour industrialiser notre pays et trouver ainsi le plein emploi pour les jeunes ». D’autres plaidoyers ont été tenus pendant ces rencontres comme la nécessité de renforcer le leadership des jeunes et des femmes africaines dans une transition énergétique mondiale propre, surtout que ces dernières jouent un rôle clé dans les sociétés africaines.

Avec l’AIE et l’Union Européenne, le Ministre a partagé l’expérience de notre pays sur l’efficacité énergétique, une autre facette de la transition énergétique. Les actions concrètes mises en œuvre par l’Agence pour l’Economie et la Maitrise de l’Energie (AEME) en termes d’efficacité énergétique ont été partagées. Il s’agit notamment des économies d’énergie réalisées de 67,924 GWH d’énergie correspondant à 12,931 milliards et 47 547 tonnes de CO2 économisés, 66 programmes en cours de développement avec des économies globales attendues de 320822 MWH sur les consommations finales d’énergie, qui correspondent à 224575 de tonnes d’émission de gaz à effet de serre (Co2) évitées, etc.

Enfin, le Ministre a pris part au lancement du « Equitable Framework and Finance for Extractive-based Countries in Transition (EFFECT) initié par le Centre de développement de l’OCDE en partenariat avec Ressources naturelles du Canada. EFFECT est une initiative des pays de l’OCDE qui vise à appuyer les pays intéressés par une transition qui tienne compte des contextes nationaux, à asseoir des politiques de développement sobres en carbone réalistes, justes et durables. Le Sénégal s’est montré très intéressé par ce programme qui tient compte des contextes nationaux.

Auparavant, le Ministre a été invitée au panel organisé par l’Arabie Saoudite sur les solutions de carburants propres pour la cuisson, en présence de son homologue le Prince Abdulaziz bin SALMAN et d’autres ministres de la sous-région. Cet événement visait à mettre en évidence la coopération en cours et les opportunités futures pour développer le marché des solutions de cuisson propres en Afrique et à combler les lacunes pour appeler à des partenariats mondiaux, que l’Arabie Saoudite vise à fournir.

En marge de ces panels et autres rencontres, le Ministre Aissatou Sophie GLADIMA a reçu en audience le Secrétaire Général du Forum des Pays Exportateurs de Gaz (GECF) M. Mohamed HAMEL avec qui elle a eu des échanges fructueux sur la transition énergétique et l’avenir du gaz. Le SG du GECF a exprimé par la suite sa volonté de voir notre pays intégrer cette organisation vu son potentiel en gaz. Mme GLADIMA s’est également entretenue avec Mme Mary ROBINSON, présidente de The Elders et professeure auxiliaire pour la justice climatique au Trinity College de Dublin, par ailleurs ancienne Présidente d’Irlande, le Ministre Ghanéen en charge de l’énergie et Global Wind Energy Council (GWEC) pour discuter des partenariats actuels et futurs.