WAE et AFC signent une convention de plus de 200 milliards de FCFA

C’est sous le regard de Mme Aissatou Sophie GLADIMA, ministre du pétrole et des énergies que West African Energy (WAE) et African Finance Corporation (AFC), ont procédé à la signature d’une convention de financement de 330 millions d’euros soient plus de 200 milliards de FCFA pour la construction de la plus grande centrale électrique à gaz du Sénégal. Il s’agit d’une centrale à cycle combiné qui aura une capacité de 366 mégawatts (MW), soit près de 23 % de la puissance installée du Sénégal et l’équivalent en électricité nécessaire pour alimenter environ 500 000 foyers au Sénégal.

C’est l’entreprise Calik Enerji, une société turque d’ingénierie, d’approvisionnement et de construction (EPC) et General Electric, qui ont en charge le chantier. Dans son allocution, Monsieur Samuel SARR, le Directeur général de WAE a souligné que « cette cérémonie qui nous réunit ici marque un jalon très important dans le développement économique et social du Sénégal car l’énergie est un pilier du développement ». Selon lui, ce projet vient aider le Sénégal à avancer pour aller vers sa souveraineté énergétique. Le DG de WAE a insisté sur l’actionnariat de ce projet qui est porté à 100% par des sénégalais. Faisant le point sur l’état d’avancement des travaux déjà lancés, M. SARR a révélé que le travail se fait en mode fast track avec un niveau de réalisation de 40% en 18 mois. La livraison du chantier est prévue en juin 2024.

Le PDG de African Finance Corporation Monsieur Samaila ZUVBAIRU, pour sa part, a réitéré l’engagement de son institution dans ce projet qui, selon lui, met en œuvre la vision de sénégalais qui ont décidé de prendre à bras le corps le développement de leur pays en rappelant au passage que des banques sénégalaises notamment Coris Bank participent au financement du projet.

Pour le ministre du pétrole et des énergies, « ce projet contribue à l’opérationnalisation du Plan Sénégal Emergent car permettant de disposer d’une énergie suffisante en bonne qualité avec un coût de production compétitif grâce à l’utilisation du gaz naturel issu des réserves pétrolières et gazières du pays. Ce projet est une composante de la stratégie « gas to power » ou production d’électricité à partir du gaz, élaborée par l’Etat du Sénégal » se réjouit-elle. Sur le plan environnemental, Madame le ministre a salué le choix d’équipements de technologie à haut rendement et l’utilisation du gaz naturel comme combustible de base qui permettront de baisser les émissions de gaz à effet de serre participant ainsi de manière concrète à la mise en œuvre de la CDN (Contribution Déterminée au niveau Nationale) du Sénégal. Mme GLADIMA a surtout constaté pour s’en réjouir « que le contenu local, si cher à Son Excellence le Président de la République, a été bien pris en compte dans toutes les étapes du projet, particulièrement dans la gestion du projet et dans la construction avec la participation de sociétés nationales et le recrutement du personnel local ». Au nom du Chef de l’Etat et du gouvernement, Mme le Ministre a tenu à féliciter les promoteurs sénégalais de la centrale et tous les partenaires techniques et financiers qui les accompagnent.