120 structures de santé des zones nord ciblées

L’atelier d’information sur le projet d’électrification durable de 120 structures sanitaires de la zone nord du Sénégal s’est tenu le lundi 5 décembre 2022. C’était sous la présidence de Madame Aïssatou Sophie GLADIMA, Ministre du Pétrole et des Energies en présence de l’ambassadeur adjoint de la République Fédérale d’Allemagne son Excellence M. Theodore PROFFE.

Dans son allocution, le diplomate allemand a magnifié les relations entre le Sénégal et son pays notamment dans le domaine des énergies à travers la GIZ. Selon lui l’objectif de la GIZ est l’accès à l’énergie de 400 infrastructures et 150 structures à travers des technologies hors réseau pour la chaine de froid des vaccins.

Prenant la parole, Mme le Ministre a salué l’excellente coopération entre la République d’Allemagne et le Sénégal. Elle a souligné l’importance de ce projet car l’électrification des structures sanitaires rurales constitue une préoccupation majeure notamment en termes d’amélioration de l’accès et de la qualité des services de santé dans ces zones. Ce projet selon le ministre « prévoit d’électrifier, par voie solaire, 120 structures sanitaires dans les zones non couvertes par le réseau électrique, de les équiper de système de conservation de vaccin en vue de satisfaire leurs besoins énergétiques mais également d’offrir un renforcement de capacité en gestion des équipements afin de les rendre durable en relation avec les collectivités territoriales ».

C’est pourquoi Mme Aissatou Sophie GLADIMA a engagé son département ministériel à travers l’Agence Sénégalaise d’Electrification Rurale (ASER) et l’Agence Nationale pour les Energies Renouvelables (ANER), à prendre toutes les dispositions utiles pour la bonne mise en œuvre du projet dans des délais réduits en relation avec les services du ministère de la Santé et de l’Action Sociale, notamment la Direction des Infrastructures, des Equipements et de la Maintenance (DIEM).

L’initiative allemande « Last Mile » mis en œuvre par la GIZ/EnDev à travers sa composante ERSEN du programme vise à relever les plateaux sanitaires en milieu rural notamment dans la zone Nord qui couvre les régions de Saint-Louis, Louga et Matam. Ainsi, elle devra aider les structures sanitaires du milieu rural à améliorer la qualité des soins de santé par la fourniture de services énergétiques modernes par l’accès à des solutions de conservation des vaccins.